Internet est à vous

« Internet m’a réconforté parce que, d’un seul coup, je me suis senti moins seul. » – Internet est à vous in Science et Vie Micro numéro 134 de Janvier 1996

Citation du dossier « Internet est à vous »

réalisé par Olivier Zilbertin, avec Pierre Berlemont, Denis Delbecq, Stéphane Reynaud et Matthieu Villiers.
« Internet m’a réconforté parce que, d’un seul coup, je me suis senti moins seul. » Tcherno (ndlr Michel Puech), 48 ans, a lancé des appels sur la messagerie électronique comme on lance une bouteille à la mer.

Car ce Robinson s’enfonce chaque jour un peu plus dans une nuit sans fin, touché par une rétinite pigmentaire, rarissime maladie génétique qui affecte progressivement la vue.

Certes, Internet ne l’a pas soigné.

Mais le réseau a allumé une fabuleuse lueur dans sa pénombre.
Il y a deux ans, il a tapé « ophtalmo » sur le moteur de recherche Yahoo*. Et au fil de l’arborescence, il a croisé la Home Page de Graham Lewis, un Anglais victime du même mal que lui. Une page truffée d’informations sur la maladie et parsemée de liens avec d’autres sites consacrés aux différentes déficiences visuelles.

Mieux, sur les News Groups, Tcherno a aussi pu converser avec des médecins, des chercheurs et, surtout, des malades…
Alors, il veut témoigner, Tcherno, qu’à côté d’un « Internet paillettes », il y a cet autre réseau, infiniment plus précieux, qui aide tout simplement à vivre.

« En communiquant avec d’autres personnes dans mon cas, confie-t-il, j’ai obtenu des informations pratiques: les expériences d’autrui m’ont appris à surmonter les obstacles du quotidien. »

Il l’avoue volontiers aujourd’hui: cela lui a aussi permis d’admettre qu’il devenait aveugle, ineroxablement; et cela lui a appris à « vivre bien avec » cette idée, et même à « en tirer avantage.

Du coup, Tcherno prépare actuellement une page Web sur la question.
Pas dupe cependant : un jour ou l’autre, il le sait, il ne verra plus l’écran.
Alors, déjà, il planche sur la synthese; vocale et les technologies de demain qui permettront, vaille que vaille, à tous de continuer à communiquer…

Combien sont-ils, comme lui, à s’être emparé à leur maniere; du réseau, à y avoir, un jour, fait une rencontre, une découverte qui a changé leur vie ? Mystere.

Mais ils sont nombreux, en tout cas, à cent lieues de l’aventure de Tcherno, ceux qui ne peuvent plus s’en passer ».


Retour au Pressbook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.